Cupidon Love


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Little Princess_*

Aller en bas 
AuteurMessage
Mena Norwood



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Little Princess_*   Dim 28 Sep - 1:44

_____PAPERS OF IDENTITY_____

    » Nom:Norwood
    » Prénom: Mena
    » Age: 25 ans
    » Date et lieu de naissance: Londres - 3 Mars
    » Origines: Anglaise

_____PROFIL_____

    » Caractère: Dans son genre, Mena est la personne la plus volcanique qui soit. Impossible de mettre la main sur ce petit bout de femme pour qui la vie est une épreuve de laquelle il faut se tirer autant que possible. Pourtant, la jeune femme n'a jamais été très chanceuse, en ce qui concerne les hommes comme en ce qui concerne ses erreurs. On en fait tous pas vrai? Mais la jeune femme à ce dont incroyable d'attirer les malheurs sur elle.
    Mais cela ne la démonte pas. En effet, elle se reléve de chaque échec plus forte encore et avec une volonté toujours plus forte d'en mettre plein la vue. À tel point parfois qu'elle en oublie que tout ne tourne pas autour d'elle et qu'elle n'est pas la personne la plus malheureuse du monde.
    Même si on note son sens de l'humour et sa discrétion à propos de sa vie privée, la jeune Norwood possède en contrepartie un caractère difficile et emporté.
    Elle a cette personnalité diverse et empreinte de gaieté, cette joie de vivre qui la dévore de l'intérieur et ne lui laisse aucun répit. Amuse toi ou je te mange.

    » Physique: Mena est une femme à la beauté fatale. Le genre de personne qui vous scotche sur place d'un seul regard. Dans une vie antérieure, cette femme là a dû être mannequin. Entre sa prestance, cette présence implacable qui émane d'elle, et son apparence presque irréelle, Mena ne peut pas passer inaperçu, même si elle le désire.
    Si un jours, vous croisez une femme aux jambes d'au moins un mètre six pour un mètre soixante neuf au total, et au tour de taille ne dépassant pas les 50 cm ce qui a Londres correspondrait à un joli 37, appelé la Mena. Elle se retournera. Ne vous méprenez pas sur cette tignasse blond cendré qui entoure un joli minois aux grand yeux noisettes. Elle peut se transformer en tigresse acharnée pour protéger ce qui lui est cher.
    Mena n'est pas typiquement féminine. On peut même dire qu'elle tient à la fois du chromosome X et Y. Mais ce n'est pas elle qui va s'en plaindre, elle la jeune femme qui aime tant s'amuser de ce qu'elle est et de ce qu'elle n'est pas.

    » Style vestimentaire: Son physique n'est pas la seule raison pour laquelle on jurerait que Mena est mannequin. Ce qu'elle porte y est également pour beaucoup. Sans jamais tomber dans la provoc' ou dans le vulgaire, la jeune femme porte sur son corps le glamour et le look androgyne. Sexy et rock'n'roll, ses tenues toujours près du corps dévoilent des jambes de brindilles. Dans sa garde robe, ses tenues preferées? Les modéles pour homme adapté à sa taille de guépe ultra-féminine, remettant toujours plus en valeur ce type androgyne qui lui est propre. Mais elle ne crache pas non plus sur les mini-jupes et les pull à col roulé.

_____BIOGRAPHIE_____

    » Famille: Dire que Mena a une famille est peut-être un peu optimiste. Son père, avec lequel elle s'entendait parfaitement, le seul homme qui ne l'ai jamais déçue, est mort dans un accident de train quand elle avait dix-huit ans. C'était un homme joyeux et souriant, qui adorait la surprendre par des cadeaux pas forcément cher mais qui ont toujours sur garder cette valeur sentimentale aux yeux de la jeune femme. Elle pense à lui chaque jour, mais pas avec cette tristesse dans l'âme comme pour les disparus. Elle pense à lui comme à un bon souvenir.
    Pour sa mère par contre, c'est tout autre chose. Mme Norwood a divorcée de son mari à peine quelques années après la naissance de sa fille ainée mais n'a pas pris la peine d'emmener celle-ci avec elle lorsqu'elle a quitté le domicile familial. Mena ne peut pas dire si sa mère et elle s'entendent bien ou non, puisqu'elle ne l'a pour ainsi dire, jamais vu. Quelques photos qui trainaient par-ci par là, mais rien de plus. Pas même une carte pour noël ou son anniversaire. Son père lui a toujours dit de ne pas trop lui en vouloit. Ils étaient jeune lorsqu'elle est venue au monde, et cette précocité, la mère de Mena n'est pas la première à s'en être effrayée.
    Mena l'ignore, mais sa mère a eu une vie après les avoir quittés, son père et elle. Ce n'est pas une femme qui a sciemment abandonné son enfant, mais une gamine qui s'est un jour retrouvée avec un bébé qu'elle n'avait absolument pas prévu sur les bras, et qui n'a pas sû s'adapter à la situation. Elle préfère ne pas donner de nouvelle a sa fille car elle est persuadée qu'elle ne ferait que la faire souffrir inutilement. Cependant, alors que Mena entamait son seizième anniversaire, un joli petit minois est venu rejoindre la grande famille des Norwood. Ethan ne s'appelle pas comme sa soeur, mais c'est bien le même sang qui coule dans ses veines. Un futur tombeur, je peux vous le prédire.

    » Histoire: Il était une fois, un homme qui rencontre une femme. Ou plutôt, un homme qui rencontre une jeune fille. Ils s'aiment, d'un amour comme de rare personne en connaissent. Seulement voilà, une génération les sépare. Elle tombe enceinte. Pour lui, c'est la concrétisation d'un rêve de famille avec elle. Pour elle, c'est la fin des fêtes, le début d'un travail laborieux auquel elle n'est pas préparée. Elle s'en va, non sans regret. Il reste avec le plus beau bébé de tout les temps, reportant son amour sur cette fille inespérée. Il lui inculquera le pardon et la tolérance. Mena a eu de la chance, elle aurait pû être rongée par la haine et le vide d'une mère inexistante. Au lieu de ça, elle lui a rapidement pardonné sa faiblesse et est passée à autre chose. Quoi faire de ses dix doigts par exemple.
    En grandissant, Mena reste fluette, fragile. Personne ne s'en inquiéte, et même, son père s'en amuse, disant que si elle n'est pas sage, il lui suffit de souffler un peu pour qu'elle s'envole. Mena vit sa petite vie tranquille, entourée d'amour. Ses amies sont cool mais pas débauchées, ses résultats scolaire sont comme il faut... Tout va bien. Elle peut rentrer le soir et s'empiffrer de chips et de bonbons en regardant la télé. Et quand son père rentre du travail, elle prend part à son moment préfèré de la journée: la cuisine en compagnie de son géniteur. Le patriarche et elle ont fait de cet instant banal une expérience comme eux seuls savent en faire. Bien à l'aise dans leur tablier, ils mitonnent de petits plats savoureux en ne suivant aucune recette et sans se concerter. Bien sur au début, les repas étaient assez infâmes, mais petit à petit, ces deux là ont identifié quelles saveurs se marient et lesquelles ne se mélangent surtout pas. Aujourd'hui encore, lorsqu'elle se trouve derrière les fourneaux, Mena repense en souriant à ces moments où elle était prise de fou rire en voyant son pauvre paternel, la mine déconfite face à un plat raté, ou bien encore à la limite de la folie pour un malheureux pot de cornichons impossible à ouvrir.
    Mena ne croit en aucun dieu, et c'est peut-être mieux ainsi. Ça lui évite de réfléchir à qui doit elle s'en prendre pour les désastres qu'elle a connu. Lorque son père est mort, la jeune femme s'est contentée de rester prostrée des jours durant devant la tombe. C'était sa volonté d'être enterré dans la grande maison familiale, en Angleterre, sous le saule pleureur. Lorsqu'elle était petite, Mena montait au sommet pour admirer l'ensemble du domaine. Après l'accident, elle grimpait chaque matin aux aurores et fixait le ciel sans sourciller, toute la journée durant, sans penser à rien. Ce petit manége dura une semaine, peut être plus. Personne n'y a vraiment fait attention. Elle est réputée pour être extravertie, alors qu'elle manifeste son chagrin de cette façon ne choqua personne.
    Est-ce la mort de son père, ou bien la solitude qu'elle eu soudain à subir de plein fouet? Mena invita rapidement son compagnon de l'époque à partager sa maison, sans pour autant donner un quelconque caractére officiel à quoi que ce soit. Si elle avait mieux su distinguer le bien du mal. Mais à l'époque, elle se cherchait encore, n'ayant aucune idée de ce qu'elle aurait à faire de sa vie. Tout avait commencé de façon annodine. Elle savait qu'il n'était pas fréquentable. Mais elle l'aimait. Elle sentait son souffle chaud caresser son coeur en permanence. Pourquoi serait-elle retournée dans le froid? Il ne lui voulait pas de mal pourtant. Lui aussi aurait donné son coeur pour elle. Le poumon droit aurait suffit. Et un nouveau foie aussi. Parce que l'alcool et la cigarette ne sont pas bon pour une jeune femme de son poids. Déjà trop maigre, elle perdait kilos sur kilos. Ce n'était pourtant pas faute de manger comme un ogre. Ses repas préfèrés ont toujours été les délicieuses frites maison bien trempées dans l'huile accompagnées d'un steack on ne peut plus saignant.
    Mais qu'est-ce qui vient après un homme? Un autre homme. Le premier parti, elle mit un certain temps avant de trouver le deuxième. Elle l'aimât plus encore que le premier. Il était pire, bien sur. Pourquoi aurait-elle succombé aux charmes d'un ange quand le diable en personne promet de vous consoler? Et qu'est-ce qui vient après l'alcool et la cigarette? La drogue. Le rêve en poudre. L'extase. Ne lui jetez pas la pierre, elle sait que ce qu'elle fait est mal. Mais il lui manque cet équilibre qui lui dit que le mal, il ne faut pas s'en approcher. Elle est et restera persuadée que la vie n'est qu'un jeu dont il faut expérimenter toute les stratégies si l'on veut gagner. Et peut-être aussi parce qu'il lui manque quelque chose, elle qui aime tant se droguer aux être qui lui sont cher, mais qui l'abandonnent tous un par un.
    Celui là non plus n'était pas assez torturé pour elle. Il préfèrait qu'elle souffre seule. Les bleus sur son corps peuvent en témoigner. On a beau avoir la rage de vivre, quand on ne pése que quarante-cinq kilos tout mouillé, on ne peut pas grand-chose face à soixante kilos de muscles furieux.
    Alors, à l'aube de ses vingt-cinq ans, Mena décide de reprendre sa vie en mains. Finie les histoires d'amour qui la méne par le bout du nez pour finalement la laisser choir comme une vieille chausette dans le caniveau. La jeune femme a fait ses valises et dit adieu à Londres, ville si chére à son coeur, pour se tourner vers une autre: Venise. Ville des amoureux. Ville du romantisme. N'avait-elle pas dit qu'elle ne retomberait plus jamais amoureuse?

    » Une anectode sur votre vie amoureuse: La vie amoureuse de Mena, c'est comme un livre aux pages arrachées et aux mots effacés. Tout les hommes de sa vie, elle les a aimés de façon fusionelle, peut-être même trop fusionelle justement. En tout et pour tout, il y aura eu trois hommes. Les trois sont devenus, plus que rapidement, des drogues dont elle ne pouvait se passer. Aucun n'était fréquentable, mais elle n'a jamais été attirée par les gentils garçons. Elle qui révait d'histoires digne des milles et une nuits... Elle s'est donc toujours retrouvée embarquée dans des histoires sentimentales qui l'ont brisée et qu'elle ne tient pas à recommencer. Comme elle l'a dit, l'amour pour elle, c'est fini. Vraiment? Alors que fait-elle à Venise?

_____SI L'ON VOUS FOUILLE ... ON TROUVERA_____

    » Dans votre portefeuille: Un portefeuille, Mena ne sait pas ce que c'est. C'est trop gros ce genre de chose, trop difficile à ranger. Mais, si elle devait en avoir un, elle sait déjà qu'elle y glisserait ces choses vitales qui font d'elle une femme à part. Une photo de son père et de sa mère ensemble. Sa carte bleue, très importante, surtout depuis qu'elle doit gagner par elle même son pain. Une liste de chose à ne pas faire:
    - parler comme une gamine
    - dire qu'elle rêve de tomber amoureuse
    - acheter un mauvais CD

    » Tes musiques dans ton I-pod: L' iPod de Mena... Une longue et belle histoire d'amour. C'est peut-être lui qu'elle finira par choisir, qui sait. Ce petit bijou de technologie renferme des trésors tellement précieux que personne n'a jamais pû le toucher, ni même le voir clairement. Pourtant, le tout nouveau nano est une merveille. Enfin, arrétons là la publicité gratuite (j'exige 20€ d'apple!!). La petite merveille renferme en tout et pour tout.. Du rock. De Nirvana à Indochine en passant par les Rolling Stones et Muse, en touchant du doigts Simple Plan et les incontournables Queen, Kiss ou même les Red Hot Chili Peppers.
    En bref, l'essence même du rock que cherche tant la jeune femme. Ce serait sacrilége que de ne pas rendre hommage à ceux qui ont bercés son adolescence.

    » Dans ton grenier: Dans ma basse-cour il y a...
    Le grenier de Mena, c'est un peu la caverne d'Ali Baba sans la formule ''césame ouvre toi''. Qu'aurait-elle pû jetter dans tout ce fouilli de souvenirs? Sans trop se peiner, on peut dénicher la robe de mariée de sa grand-mère paternelle, qu'elle a toujours de rêver de porter, qu'elle qu'en soit l'occasion, et qu'elle n'a pas oublié d'emporter avec elle dans ses bagages. Avec un peu plus de patience, on finit par trouver une très vieille horloge, toujours en marche, qui n'attend plus qu'on la dépoussière un peu. Mena tient beaucoup à cette horloge, parce qu'elle lui rappelle les soirées devant la cheminée à écouter son père lui raconter une histoire. Et quand la vieille horloge grinçait ses dix coups, elle filait sans plus tarder. Si au dixième elle n'était pas couchée, elle ne connaitrait jamais la fin de l'histoire.
    Le dernier objet vraiment important dans ce grenier poussièreux, c'est une photo de famille, quelque semaines après la naissance de Mena. Le cadre à lui tout seul est plus grand que la jeune fille. Sur la photo qu'il contient doivent bien se tenir une cinquantaine de personne. Des gens que Mena n'a jamais rencontrés. Mais c'est sa famille. Le sang qui coule dans ses veines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mena Norwood



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Little Princess_*   Dim 28 Sep - 1:45

_____OTHER_____

    » Surnom:
    » Age: 16 ans
    » Sexe: Féminin
    » Niveau RP: 12/20
    » Exemple de post:
    Spoiler:
     

    » Comment trouvez vous le forum?:Very Good =D
    » Où avez vous connu le forum?:De partenariat en partenariat =)
    » Avez vous lu le reglement?: Sweet Love
    » Avatar: Kate Moss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Little Princess_*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupidon Love :: | In Love | :: { Register* :: En attente...-
Sauter vers: